0

4 trucs pour écouter sa p’tite voix plus souvent

«Je ne sais plus ce que je dois faire…on dirait que j’aurais envie d’aller voir une voyante pour qu’elle me dise ce qui s’en vient et quelle décision je dois prendre.» Pourtant, aussi perdu que l’on puisse se sentir, nous n’avons pas besoin que quelqu’un nous dise quoi faire, car nous détenons tous une petite voix intérieure qui nous parle et qui tente de nous guider au quotidien. Le problème, c’est que nous avons tendance à ne pas l’écouter, surtout lorsqu’elle ne nous dit pas ce que l’on voudrait entendre.

 

Il arrive qu’on se retrouve à la croisée des chemins, que l’on doive prendre des décisions afin d’augmenter notre bien-être. Il arrive aussi que l’on n’ait pas envie de prendre certaines de ces décisions. À long terme ce serait probablement pour le mieux, mais à court terme ça demanderait tellement d’efforts, d’énergie, de sacrifices et de compromis. Sauf qu’à force de ne pas s’écouter, on en vient à refouler une partie de notre identité et on risque de passer à côté de ce que l’on veut vraiment…

Je crois sincèrement que l’on gagnerait tous à écouter notre petite voix un peu plus, car personne ne veut plus notre bien-être que nous-mêmes! Il y a donc bien des chances que notre petite voix, ce 6e sens, cette intelligence inconsciente, nous guide vers ce qu’il y a de mieux pour nous. D’où l’importance de l’écouter.

 

Les pensées du matin

Au réveil, il semble que la censure soit moins forte. Ainsi, lorsque nous sommes fraîchement réveillés, notre voix intérieure nous parle plus nettement. Il est recommandé de garder un carnet de pensées à côté de notre lit pour noter celles qui nous viennent à l’esprit en se réveillant.

 

L’heure de la promenade

Les promenades en forêt ou en ville sont excellentes pour prendre conscience de son corps et de son environnement. Il s’agit également d’un contexte rêvé pour que votre petite voix puisse s’exprimer, puisque vous serez dans un état de conscience libérée.

 

Les moments de détente

Que ce soit dans votre bain, sous la douche ou assis sur votre balcon, les moments de relaxation sont des contextes qui favorisent l’expression de votre petite voix. En effet, lorsqu’il y a peu de stimuli et que vous êtes détendus, vous risquez d’être plus disponible pour écouter vos intuitions et votre instinct. Encore une fois, écoutez votre petite voix.

 

Se parler à voix haute

Lorsque vous êtes seuls, n’ayez pas peur d’exprimer vos questionnements et vos pensées à voix haute et à vous donner des explications motivantes. De cette façon, vous donnez littéralement une voix à votre petite voix et son écho risque de vous aider à mieux vous comprendre.

Allez, faites-vous confiance et osez vous écouter!

 

Pour ne pas manquer nos prochains articles Bien-être, inscris-toi à notre infolettre!

Commentaires