0

Découvrir Oslo selon le type de voyageuse que tu es

De ville en ville, l’Europe a son lot d’attractions, d’incontournables, mais aussi d’attrapes touristes. Avec un séjour se terminant en Scandinavie, plus précisément dans la capitale norvégienne (notamment l’une des villes les plus chères au monde), je te propose quelques musts à voir dans la ville d’Oslo selon le type de voyageuse que tu es.

 

Voyageuse foodie

Toute grande ville possède sa longue liste de restaurants et bars incontournables, ce qui peut être réjouissant pour un épicurien comme toi, mais choisir où manger peut devenir un beau dilemme. Si en plus d’être la gourmande de ta gang, tu es une fan de café, une pause-café s’impose chez Tim Wendelboe. Ce célèbre champion barista et torréfacteur hors pair a ouvert ce comptoir café où tu pourras en apprendre plus sur le processus de la torréfaction tout en dégustant un des meilleurs cafés. Pour le lunch, rends-toi au village Vulkan à l’intérieur du Mathallen, endroit où tu retrouveras des bars, des restaurants et des magasins dans une atmosphère chaotiquement charmante.

 

 

Originairement un entrepôt d’or et de diamants, le hip Blå, qui a une très cozy terrasse sur la rivière attirant artistes et amateurs de musique live, est aujourd’hui l’un des meilleurs endroits pour des soirées électroniques en plein air.

Pour essayer la cuisine norvégienne, les «brown bars», petites places avec plusieurs teintes de brun sur les murs et une clientèle de solitaires norvégiens, vont réjouir ton appétit de viking. Kolonihagen, Pila et LOKK en sont quelques-uns offrant des options assez intéressantes selon les jours de la semaine.

 

Culturellement curieuse

Pourquoi ne pas réunir visite au musée et balade en bateau? Au coût d’environ 12$, tu peux te rendre sur la presqu’île de Bygdøy et marcher dans les rues cossues en te rendant au musée folklorique ainsi qu’au musée des Bateaux vikings. Le premier est idéal pour t’imprégner de la culture et de l’histoire norvégienne par des prestations artistiques et des reconstructions de villages d’antan selon les provinces. Le second te plonge dans le monde des vikings et de leurs traversées en mer en exposant leurs vieux navires en bois. Si tu as plutôt envie de découvrir la culture d’aujourd’hui, le musée d’art contemporain près de Brygge propose de l’art norvégien et étranger.

 

 

Si tu es à la recherche de la plus grande attraction d’Oslo, le parc Vigeland est l’endroit où tu retrouveras les groupes de touristes armés de leurs caméras, mais aussi les impressionnantes sculptures de l’artiste Gustav Vigeland qui a mis 40 ans à les terminer. Ne manque pas la tour Monolith et Sinnataggen, le petit garçon fâché sur le pont. C’est gratuit et ouvert à longueur d’année! De plus, un classique incontournable d’Oslo est l’architecture de son opéra où tu peux faire une rapide montée sur le toit. Si tu as envie de voir d’autres bâtiments possédant une architecture typiquement scandinave, tu n’as qu’à te promener à travers la ville en partant du Parlement et en finissant par le palais Royal.

 

Backpacker au petit budget

Si tu prévois un séjour en été (et à petit budget), Oslo a plusieurs endroits où tu peux te tremper les pieds et relaxer parmi les locaux en pleine ville dans le fjord d’Oslo. Le quai Sørenga, probablement très occupé lorsqu’il fait soleil, te rafraîchira à coup sûr et est moins cher qu’un gelato de la crèmerie locale Paradis.

 

Si tu t’ennuies de ton vélo (ou de ton Bixi), tu peux toujours en louer un grâce à Oslo Bysykkel. Les vélos sont disponibles de 6h à minuit et tu peux faire ton propre tour guidé sur deux roues.

L’espace vert à Oslo n’est pas ce qui manque et, si la température est clémente, les Osloites se rendent au parc du coin avec leur BBQ portable et leur bière (ce qui n’est pas légal, mais tout le monde le fait) et se rechargent en vitamine D. Une option idéale pour passer l’après-midi comme à la maison après une demi-journée à faire la touriste. Les jardins botaniques sont aussi un endroit gratuit pour tous, jolis à se promener main dans la main en amoureux ou lire le Lonely Planet au soleil.

 

Voyageuse de type «yolo»

La Norvège est loin d’être la Méditerranée, mais si la plage te manque, monte dans un ferry direction l’île Hovedøya. On y trouve un café, des ruines de monastères, une galerie et de jolies plages, dont Langøyene qui accepte les campeurs et où il est agréable de pique-niquer.

Si tu as envie d’investir ton argent dans une soirée digne de ce nom, je te recommande le quartier vibrant de Grünerløkka (løkka pour les locaux) avec ses terrasses, ses marchés, sa population jeune et branchée et son street art.

 

 

Pour bien planifier ton prochain voyage, inscris-toi à notre infolettre!

Commentaires