La forme d’accord, mais la santé d’abord

Nous sommes en constante quête de la perfection! C’est tellement facile de se regarder dans le miroir et de se dire ce qu’on voudrait changer… On se rassure en se disant que personne n’est parfait, qu’on mangera moins et mieux, qu’on ira plus souvent au gym ou qu’on s’inscrira à un cours en groupe. Tout le monde peut se dire ces choses, mais il y a une chose primordiale qui passe avant tout ça: faire la distinction entre la forme physique et la santé.

Au secondaire, j’enviais une fille. Je la trouvais parfaite. Elle avait un tas d’amis, de longs cheveux en cascade toujours impeccables, une taille de guêpe et un sourire qui attirait bien des regards. J’ai appris à la connaître et j’ai su qu’elle avait de gros problèmes de dos. Elle avait de la difficulté à faire certains sports, ne pouvait pas porter les souliers qu’elle voulait et détestait par-dessus tout se faire dire qu’elle était belle. Elle ne s’aimait pas, elle voulait bouger pour perdre du poids. Pourtant, cette fille semblait en santé, mais elle ne l’était pas.

À l’inverse, j’ai rencontré une fille qui est en santé et qui a décidé de se mettre en forme, pour elle. Ça fait maintenant un an qu’elle suit son programme d’entraînement chaque jour, qu’elle fait attention à ce qu’elle mange et elle s’est inscrite à 15 cours de crossfit cet été. Son objectif n’est pas de devenir plus mince, mais simplement de se dépasser chaque jour.

 

Looking at the gray sky.. #Biking #Cyclist #Specialized #Gray #Orford #Outdoor #Bikes #Bicycling #Happy

A post shared by Sarah-Marie 🍒 (@sarahmarieb27) on

Voir ces deux cas m’a fait réfléchir à ma propre personne et à mes objectifs. Tout le monde a des buts différents et tout le monde a son opinion sur les méthodes d’entraînements, sur les manières efficaces de perdre du poids. Ce n’est pas toujours facile de s’y retrouver quand nous n’avons aucun repère.

Selon moi, un des éléments les plus importants est l’objectif. Il faut s’entraîner pour être en santé et non pour maigrir. Ça ne sert à rien de s’inscrire au gym si on déteste ça pour mourir. Comme ça ne sert à rien de manger exclusivement de la salade si on meurt de faim et qu’on déteste ça, simplement pour maigrir. Si la seule raison d’aller s’entraîner est de perdre du poids, la motivation risque de diminuer rapidement. Des petits changements au quotidien risquent d’être beaucoup plus efficaces qu’un changement drastique. Il faut respecter son rythme, son corps et ses besoins: manger quand on a faim et se permettre de faire un sport ou une activité qu’on aime régulièrement. Bien manger et bouger souvent, c’est la recette gagnante pour être et rester en santé! 

 

 

Cette année, pour la première fois, j’ai décidé de m’inscrire à un triathlon. Je suis loin d’avoir la taille de guêpe de mon amie du secondaire ou la forme physique de mon amie qui s’entraîne chaque jour. Sauf que j’ai compris que ça ne sert à rien de se comparer. Chaque fois que je nage, que je pédale ou que je cours, je tente de me dépasser et de m’améliorer. Je le fais pour moi. Le sentiment de bien-être que je ressens après un effort physique me donne le goût de toujours en faire plus. Depuis que je suis inscrite, je m’entraîne pour atteindre mon objectif de temps, et non mon objectif de poids.

 

N’oublie pas, la seule personne avec qui l’on est en compétition, c’est soi-même.

 

Pour ne pas manquer nos prochains articles, inscris-toi à notre infolettre!

Commentaires

Sarah-Marie Bernard Enseignante au primaire, elle n’a peur de rien. Elle adore essayer de nouveaux sports et déteste le beurre d'arachide.