0

Mois de la Terre: 5 pratiques à intégrer au quotidien

Je me suis longuement questionnée à savoir de quelle façon j’allais réussir à aborder un sujet qui laisse place à d’innombrables débats: les pratiques écologiques. Après mûre réflexion, modifier mes habitudes de vie ne me ferait pas de tort et en plus, ça permettrait d’aider la planète (bucket list 2017!). N’étant pas Miss Écolo, car oui j’assume mon côté délinquante écologique, j’ai dû me remuer les méninges afin de trouver des gestes simples et efficaces à intégrer au quotidien. En ce mois de la Terre, je ne vous parlerai pas des gaz à effet de serre ni du réchauffement de la planète, mais bien des petits changements qui peuvent faire une grande différence. 

 

1. Les bouteilles d’eau

 

weheartit.com

Savez-vous qu’au Québec, on consomme plus de 700 millions de bouteilles d’eau par année? Je ne sais pas pour vous, mais moi je capote! Petit geste bien simple: l’achat une bouteille d’eau en verre. Fini la surconsommation de plastique! Honnêtement, qui réutilise sa bouteille d’eau achetée au dépanneur du coin? La réponse: personne. Maintenant que j’ai ma bouteille d’eau en verre, je la traîne partout et en plus, j’ai augmenté ma consommation d’eau. C’est win-win pour la planète et ma santé!

 

2. Les produits cosmétiques

 

Au nombre de produits qu’une fille se procure par année, est-ce possible de vérifier s’ils ne sont pas nocifs sur l’environnement et non-testés sur les animaux SVP? L’offre est tellement grande, impossible de ne pas trouver un produit semblable avec une empreinte écologique plus respectable.

 

3. Les produits et/ou les alternatives naturelles

 

weheartit.com

Autres articles qu’on achète tous en quantité industrielle: les produits nettoyants. Bien sûr, ce sont des produits de consommation rapide, mais prendre une petite minute de plus à savoir ce qu’ils contiennent réellement pourrait faire toute qu’une différence. Moins nocifs sur l’environnement et aussi sur notre santé!

 

4. Les produits locaux

 

Vêtements, accessoires, nourriture, TOUT! Depuis que je me suis mis à l’écriture de cet article, j’ai commencé à me questionner par rapport au laps de temps qui s’écoulait entre le moment où le produit quitte son lieu de conception jusqu’au moment où il se retrouve dans mes mains. Essaye d’imaginer tout le chemin qu’à bien pu faire ta banane d’Ouganda ou encore tes cerises de la Turquie. Pire encore, de tous les produits chimiques qui peuvent être utilisés afin qu’ils soient encore beaux une fois dans le comptoir de fruits et légumes.

 

5. Le recyclage

 

 

En 2017, il n’y aucune raison valable de ne pas recycler. Tout est si accessible et facile! Même en étant (très) débutante, je réussis à recycler pratiquement tout. Qu’importe la place, il y a toujours un bac bleu (ou vert, tout dépendant où tu habites). C’est pas plus long, pas plus compliqué. T’es pas game de remplir ton bac de recyclage avant ta poubelle. Je te mets au défi!

 

Pour plus de solutions écologiques, inscris-toi à notre infolettre!

Commentaires