0

Pour en finir avec les régimes

Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours vu ma sœur lutter avec ses problèmes de poids. Je l’ai vu tenter de changer son alimentation, craquer, réussir à atteindre son poids santé, tenter en vain de la maintenir, mais échouer après quelques mois ou quelques années. Plus tard dans ma vie, j’ai réalisé que la majorité des femmes entreprennent à un moment ou à un autre un régime afin de perdre du poids.

On connait tous des gens qui ont atteint leur objectif de poids santé et qui n’ont pas repris une seule livre depuis. Malheureusement, il s’agit de l’exception qui confirme la règle. Perdre du poids n’est pas chose facile, mais c’est possible à condition de ne pas tomber dans certains pièges qui peuvent nous rendre la tâche encore plus complexe.

 

 

On se lance dans un régime avec les meilleures intentions du monde: on veut maigrir, on veut être plus en santé. Attention, être à la diète ne rime pas toujours avec mieux manger. Certaines diètes restrictives à la mode pourraient au contraire avoir des effets délétères sur  notre santé. S’il est évident qu’un régime à base de soupe au chou risque de causer des problèmes au niveau de notre statut nutritionnel, faire preuve de discernement est plus difficile dans d’autres cas. Certaines de ces diètes peuvent causer une déshydratation et une perte de masse musculaire importante. On perd donc du poids sur la balance, mais on ne s’est pas débarrassé de son gras!

Les chercheurs ne s’entendent pas à savoir s’il a une différence du point de vue du métabolisme de base entre une perte de poids lente et une perte de poids rapide. On peut cependant croire qu’une perte de poids plus lente nous aura donné l’opportunité de mettre en place des stratégies et des habitudes de vie qu’on sera capable de maintenir à long terme. En effet, la diète restrictive est extrêmement difficile, sinon impossible à maintenir à moyen ou à long terme. De plus, quel est l’intérêt si on se jette sur tous les aliments palatables une fois la diète terminée?

 

 

Dans tous les cas, il semblerait que suite une perte de poids, le métabolisme de base soit diminué de façon disproportionnée à la quantité de masse perdue. En d’autres termes, même si je reviens à mon poids d’il y a un an, mon métabolisme de base sera quand même plus faible que l’année dernière. Par conséquent, je devrai manger moins que l’an passé si je veux maintenir mon poids. C’est une des choses qui expliquerait l’effet yoyo des régimes. En effet, la majorité des gens suivant une diète restrictive arrivent à perdre du poids, mais reprennent les kilos perdus ou même plus par la suite.

 

 

Je vais devoir être au régime pour le reste de mes jours?

La réponse, c’est oui et non. Oui parce qu’on ne change pas la règle de base: si je mange plus que ce que je brûle, je vais reprendre du poids. Cependant, si j’ai fait un changement durable dans mes habitudes alimentaires, j’aurai simplement développé une nouvelle façon de manger. L’activité physique, qu’on néglige souvent, aurait également un rôle à jouer. Les études observationnelles semblent indiquer que de faire une quantité d’exercice équivalent à une dépense énergétique de 1500 à 2000 kcal par semaine (par exemple courir durant 30 à 45 minutes trois fois par semaine) aiderait au maintien pondéral. L’exercice permet aussi de maintenir sa masse maigre pendant le processus de perte de poids. Les études mettent également en évidence qu’une diète seule causerait une augmentation de l’appétit comparé au même bilan calorique obtenu grâce à l’exercice. Raison de plus pour intégrer l’activité physique dans son quotidien!

 

C’est quoi la solution?

La vraie réponse, mais aussi la moins réaliste c’est de maintenir son poids santé, de bouger et faire attention à son alimentation. En réalité, il n’y a pas de solution universelle et nous ne sommes pas tous égaux face à la perte de poids. Heureusement, la recherche dans ce domaine est effervescente et je parie que si je réécrivais cet article dans un an, j’aurais encore plus de choses à dire. Le plus important à retenir, c’est que vous n’êtes pas seuls. Si vous cherchez réellement à perdre du poids, faites vous aider par des professionnels compétents qui sauront vous guider, vous soutenir et surtout vous motiver. C’est le meilleur gage de succès!

 

Pour ne pas manquer nos prochains articles, inscris-toi à notre infolettre!

Commentaires

Kapria Josaphat Kinésiologue de formation, Kapria poursuit maintenant ses études au niveau doctoral. Elle est une grande passionnée de tout ce qui touche de près ou de loin à l'activité physique. En d'autres termes, l'exercice, elle en mange!