Se faire confiance pour vivre sans limites

Il y a quelques semaines, j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai décidé de participer au #FordWinterAdventure dans les Laurentides avec Ford Canada. Pendant deux jours, j’ai vécu des expériences remplies de plaisir et d’adrénaline. J’ai conduit quatre différents modèles de voiture, je suis allée au centre Mécaglisse, j’ai fait de la motoneige et même du traîneau à chiens! Au bout de ces deux jours, une question m’est passée par la tête: que serait-il arrivé si mon manque de confiance m’avait empêché d’y aller?

 

C’est quand la dernière fois que t’es sorti de ta zone de confort? C’est quand la dernière fois que t’as été confronté à un choix sans faire le bon? La vie nous oblige à prendre des décisions constamment. Cependant, elle ne vient pas avec un guide de référence. Nous devons prendre les meilleures décisions pour nous-mêmes et par nous-mêmes. Les opportunités et les options sont infinies, encore faut-il être capable de les voir!

Le cerveau humain est fait de sorte que nous nous souvenons très clairement de certaines expériences vécues précédemment. Que ce soit en amour, en amitié, à l’école ou tout simplement à l’épicerie. Chaque fois que nous prenons une décision, notre subconscient l’enregistre. Lorsque nous sommes de nouveau confrontés à une situation similaire, notre subconscient nous rappelle nos choix précédents.

Nous n’avons pas le livre-guide de la vie, mais chaque jour nous écrivons le nôtre. Ce mécanisme est un couteau à double tranchant. Pour certaines choses, il peut être très positif de se rappeler des expériences que nous avons vécues. Ce simple souvenir peut être le tremplin idéal pour nous donner confiance et nous aider à avancer. J’ai toujours adoré conduire des 4×4 Ford et je n’ai jamais eu aucun problème avec l’un d’eux. Alors, lorsqu’ils m’ont donné les clés d’un Ford Edge et qu’ils m’ont demandé de me rendre à l’Estérel, je n’ai pas hésité un seul instant! Ma personne toute entière était très emballée à l’idée de faire un tour d’auto dans les Laurentides!

 

 

Cependant, les souvenirs peuvent aussi jouer en notre défaveur! J’ai déjà fait confiance à quelqu’un, avec regret. Cette personne m’a affirmé savoir faire des dérapages contrôlés. Comme je n’avais aucune appréhension vis-à-vis des autos, j’ai décidé de monter comme passagère. Ce que la personne avait oublié de mentionner avant de démarrer, c’est que j’allais vivre les pires dix minutes de ma vie. C’est arrivé, il y a cinq ans. Je pensais réellement avoir oublié cette péripétie. J’avais sous-estimé les répercussions de ce souvenir sur mon état d’esprit.

Lors de l’événement Ford, j’ai été passagère dans les modèles Raptor et Focus RS. Si tu connais les autos, tu sais que ces deux véhicules sont des modèles sports qui sont très agréables à conduire. Des chauffeurs professionnels nous faisaient parcourir les sentiers de Mécaglisse en faisant des dérapages contrôlés. Je pensais réellement avoir du plaisir. Par contre, quand j’ai entendu le bruit du premier Raptor, j’ai eu un flashback de mon expérience désastreuse en auto. Les deux situations n’avaient rien de similaire et pourtant, j’ai paniqué.

 

Deux options s’offraient à moi. Je pouvais refuser de faire l’activité ou je pouvais prendre quelques minutes pour me détendre. Je suis allée chercher un casque dans le motorisé tout en réfléchissant. J’étais en train de projeter sur les chauffeurs d’expérience la crainte que j’avais face à quelqu’un d’autre. Mon cerveau était en train de faire des liens pour m’aider à prendre une décision. J’ai décidé de ne pas écouter mon subconscient, de me faire confiance et de faire confiance aux chauffeurs. J’ai finalement fait quatre tours de pistes en Raptor et un tour en Focus et j’ai adoré chaque seconde.

Ce n’est pas toujours facile de sortir de sa zone de confort, surtout quand notre cerveau semble nous crier que ce n’est pas une bonne idée. Tu as sûrement des souvenirs qui t’empêchent d’avancer et qui te poussent à douter de certaines choses ou de certaines personnes. Sauf que si tu t’arrêtes aux expériences passées, comment veux-tu avancer?

Je ne m’y connais aucunement en auto et je ne savais pas du tout à quoi m’attendre en acceptant l’invitation de Ford. En choisissant d’y aller et de vivre à fond tout ce qui m’a été proposé, j’ai enrichi ma connaissance automobile, je me suis fait de nouveaux amis, j’ai mangé et dormi comme une reine et j’ai découvert un magnifique coin de pays.

Il n’y a rien de mal à se remettre en question et à repenser aux erreurs que nous avons commises. Fais simplement attention de ne pas t’empêcher de vivre de belles choses par peur de répéter le passé.

Et si tu te faisais confiance?

 

Pour ne pas manquer nos prochains articles, inscris-toi à notre infolettre!

Commentaires

tags: